Bienvenue sur le blog de la Fondation Culturelle Islamique de Genève

Droits du Prophète Mohammad “Paix et Salut sur Lui”

Sermons

Sermon du vendredi 3 mars 2017 par le cheikh AbdelHakim

Cher frère, chère sœur,

Lors du dernier sermon, nous avons parlé du droit d’Allah sur ses serviteurs, qu’ils l’adorent sans lui donner d’associer. Aujourd’hui, Incha Allah , nous allons parler du droit de son prophète Mohammad. Son premier droit, qui découle d’ailleurs de l’attestation de foi, c’est que l’on croit en lui. Lorsqu’on atteste que nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah et que Mohammad est son messager, cela implique de croire en son message et en sa révélation. Car comme il est dit dans le Coran : « il ne parle pas par passion mais c’est bien une révélation qui lui est révélé ». C’est pourquoi Allah nous invite, dans son livre, à croire en lui et en son prophète. Nous devons donc croire en tout ce dont nous a informé le prophète Mohammad avec certitude. Telle est notre première obligation à son égard. Ensuite, nous devons l’aimer car son amour découle de l’amour d’Allah. Celui qui aime Véritablement Allah, aime aussi qu’Allah soit adoré, qu’il soit obéi, qu’il soit glorifié et immensifié. Or, la créature qui a concrétisé au mieux l’adoration d’Allah est le prophète Mohammad. C’est pour cela que nous devons l’aimer pour Allah, en raison de sa place et de son rang auprès de lui, en raison de l’amour qu’Allah a pour lui, mais aussi pour son noble comportement, le sacrifice qu’il a fait pour sa communauté, et le fait qu’Allah, par lui, a fait sortir des ténèbres vers la lumière et a guidé sur le droit chemin. Aucune créature ne mérite d’être plus aimé que le prophète Mohammad et c’est pourquoi la foi ne sera jamais complète avant qu’il ne soit plus aimé auprès du croyant que ses propres enfants, ses propres parents et que l’ensemble des êtres humains. Parmi les droits du prophète Mohammad également, le fait de lui obéir, car son obéissance est une obéissance à Allah. Comme il est dit dans le Coran : « celui qui obéit au prophète a certes obéi à Allah ». Et dans un autre verset : « et nous n’avons envoyé de prophète qu’afin qu’il soit obéi ». Et dans un hadith : « toute ma communauté rentrera au paradis exception faite de celui qui refuse. On lui demanda alors : qui peut-il refuser, ô prophète d’Allah ? Il répondit : celui qui m’obéit rentrera au paradis et celui qui me désobéit aura refusé ». Ainsi, nous devons faire ce que le prophète nous ordonne et délaisser ce que qu’il nous interdit. Parmi nos obligations à son égard, il y a le fait de multiplier la prière sur lui, notamment à l’évocation de son nom. Le prophète a dit : « l’avare est celui auprès de qui je suis cité mais qui ne prit pas sur moi. » Et Allah dit dans le Coran : « certes Allah et ses anges prient sur le prophète, ô vous qui avez cru, priez sur lui et saluez le ». La prière d’Allah sur son prophète, c’est l’éloge qu’il fait de lui auprès des anges. Quant à la prière des anges, celle-ci correspond à leur éloge et leurs invocations. Quant à notre propre prière sur le prophète d’Allah, celle-ci consiste à demander à Allah qu’il fasse son éloge. Voici certains des droits du prophète Mohammad: Croire en lui, l’aimer, lui obéir et prier sur lui.

Deuxième partie

Cher frère, chère sœur,

Dans la première partie du sermon, nous avons mentionné certains droits du prophète Mohammad : Croire en lui, l’aimer, lui obéir et prier sur lui. Parmi ses droits également, découlants de l’attestation de foi : le fait de n’adorer Allah que selon ses enseignements. Car par son prophète, Allah nous indique la croyance et la pratique qui nous rapproche de lui et qui mène à son agrément. Le message qu’Allah lui a révélé est complet. Aucune croyance, aucune adoration, aucun comportement, aucune valeur ni aucune pratique nous rapprochant d’Allah n’a été oubliés. Comme l’a affirmé le prophète : « aucun prophète avant moi n’a été envoyé sans qu’il n’ai eu comme devoir d’indiquer à sa communauté tout le bien qu’il connaissait pour eux et qu’il la mette en garde contre tout le mal qu’il connaissait ». C’est pourquoi le prophète a fermement mis en garde contre toute forme d’innovation religieuse, le fait d’innover une croyance ou une pratique pour se rapprocher d’Allah. Le prophète a dit : « celui qui œuvre non conformément à nos enseignements celui-ci sera rejeté ». C’est pourquoi, le suivi du prophète dans sa croyance, dans ses adorations, dans ses rapports aux autres, dans son comportement et dans toute chose est le chemin qui nous guide vers Allah et son agrément et c’est aussi la preuve véridique de notre amour pour Allah. Comme il est dit dans le Coran : « dis, si vous aimez Allah, alors suivez moi, Allah vous aimera ». Ce verser était appelé chez les savants le verset de l’épreuve, car c’est par le suivi du prophète, que l’amour de chaque croyant à l’égard de son seigneur est mise à l’épreuve. Celui qui aime véritablement Allah doit prouver son amour en suivant le prophète Mohammad!