Bienvenue sur le blog de la Fondation Culturelle Islamique de Genève

Sermon du vendredi 13 octobre 2017 – Les répercussions positives de l’obéissance à Allah – Sheikh Abdelhakim

Sermons

Cher frère, chère sœur,

L’islam est la religion d’Allah et l’islam signifie la soumission à Allah, la soumission volontaire est choisie, motivée par l’amour pour Allah et la vénération.
Le musulman est donc celui qui a fait le choix d’obéir à Allah librement, de se soumettre à ses ordres, non sous la contrainte mais par amour pour lui et vénération. C’est pour cet objectif qu’Allah nous a créé: pour l’adorer, pour mettre à l’épreuve notre obéissance, en nous ordonnant certaines choses et en nous en interdisant d’autres. Allah nous interpelle dans le Coran : « l’homme pense t-ils qu’on le laissera sans obligation à observer ? ». C’est donc là le but de notre présence sur terre : obéir aux ordres d’Allah et s’écarter de ses interdits et demain, nous devront rendre des comptes sur cette épreuve. Comme le disait Ali qu’Allah l’agrée : « aujourd’hui nous œuvrons sans être jugés et demain nous serons jugés sans pouvoir œuvrer. » Il convient donc d’œuvrer aujourd’hui pour réaliser l’objectif même de notre présence sur terre, tout en se rappelant qu’Allah ne tire aucun profit de notre obéissance. Allah se passe de tout. Allah se passe de notre foi, de notre soumission, de notre adoration. Et comme il a été rapporté dans un hadith qudussi, que si ensemble des hommes et des djins du premier jusqu’au dernier d’entre eux avaient le cœur le plus pieux, cela n’ajouterai rien à Allah. De même que s’ils avaient tous le cœur le plus pervertis, cela ne saurait lui retirer quoi que ce soit.
Ainsi, celui qui adore et obéit à Allah ne le fait que pour lui-même. il en est le seul et unique bénéficiaire. L’obéissance à Allah a de nombreux bienfaits dans ce bas monde et dans l’au-delà.
Celui qui adore Allah, verra ses bonnes actions se décupler car chaque bonne action est compté comme 10 jusqu’à 700 et plus encore. Celui qui adore Allah verra son cœur s’apaiser et Il lui fera vivre une vie heureuse comme Allah lui a promis dans son livre. Celui qui adore Allah, Allah lui ouvrira les portes et lui facilitera les choses, Il répondra à ses invocations et lui accordera sa bénédiction. Le bon bonheur dans ce bas monde est dans l’au-delà. Qu’Allah nous aide à lui obéir et à l’adorer comme il se doit.
 

Deuxième partie

 

Dans le premier sermon, nous avons parlé des répercussions positives de l’obéissance à Allah dans ce bas monde et dans l’au-delà. Il convient aussi de savoir que la désobéissance à Allah elle aussi a des répercussions. Si par l’obéissance, Allah ouvre les portes, celles-ci se referment par la désobéissance. Si par l’obéissance, Allah accorde sa bénédiction, celle-ci disparaît par les péchés. Les premières générations de l’islam constataient bien cette réalité. Il a été rapporté de certains d’entre eux la parole suivante : « je constate la répercussion de mon péché dans le comportement de mon épouse et dans celui de ma monture. » Ces générations là veillaient à adorer Allah et à lui être obéissantes, alors elles pouvaient ressentir la répercussion du moindre de leurs péchés. Quant à celui qui est noyé dans les péchés et la désobéissance, celui-ci ne peut pas faire cette distinction, tant ses péchés sont nombreux et tant ils s’accumulent. Ceci ne change Jusqu’à qu’il se repente à Allah, qu’il revienne à lui, et qu’il corrige sa relation entre lui et le seigneur des mondes.
Et dès lors que le serviteur opère une réelle amélioration de sa relation avec Allah, Allah améliorera significativement alors sa situation, car Allah nous a dit dans son livre qu’Il ne changera pas l’état d’un peuple avant que celui-ci ne se change lui-même. Et chacun de nous peut faire l’expérience. Celui qui ne préserve ni son regard, ni sa langue, qu’il s’efforce d’opérer un changement réel, qu’il lise le Coran et qu’il occupe sa langue avec le rappel d’Allah. Celui-ci ne tardera pas au fil des jours de remarquer un changement dans sa vie. Tout comme celui qui néglige la prière, s’il s’efforce de prier en groupe à la mosquée, sans rater le début de la prière, celui-ci verra de manière certaine sa situation s’améliorer de jour en jour. Telle est la promesse d’Allah et jamais Allah ne manque à sa promesse !