Édito de SE Ahmed Beyari
Superviseur Directeur général de la Fondation


Assalamu alaykum oua Rahmatou Allah oua barakatouhou, que la Paix soit sur vous ainsi que la miséricorde et la bénédiction de Dieu.

A tous j’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue sur le site Web de la Fondation.

La Fondation culturelle islamique de Genève a pour vocation de rassembler la communauté musulmane dans un lieu dédié au culte, aux activités culturelles, sociales et pédagogiques de l’Islam. Depuis sa création en 1978, les directions successives de la Fondation se sont efforcées de mener à bien ce noble projet, sans l’éloigner un instant de la réalité suisse pour une intégration positive de la communauté musulmane.

Aujourd’hui, nous voyons déferler dans le monde une violence effrayante, amplifiée par certains médias dans leur course mercantile au sensationnel, qui, parfois au nom de la religion, conduit à la destruction d’innocents et semble consumer l’humanité dans l’autodestruction.

Face à cela, le rôle de la Fondation est de rassembler une communauté pacifique par vocation et de faire en sorte que les sentiments de colère et d’injustice ne prennent pas le pas sur la raison, l’optimisme et le désir de construire les uns avec les autres, malgré nos différences, le vivre ensemble.

Toutefois il conviendra de le dire, dans les faits, cela n’est pas facile de maîtriser cette toute petite minorité de candidats à la violence, car elle fréquente peu les lieux de culte et leurs imams, dont ces extrémistes savent n’avoir strictement aucun soutien.

Notre effort à tous, musulmans et non musulmans, consiste donc à promouvoir et cultiver la concorde entre citoyens de tous bords, grâce à une tolérance réciproque et au respect des lois.

Le pire ennemi ? Ce sont les raccourcis populistes et les effets de manche d’une certaine presse qui attisent le sentiment de peur et par conséquent d’intolérance, d’exclusion.

Nous comptons sur chaque membre de notre communauté et, par extension, sur les êtres de bonne volonté, mais aussi sur la presse, les associations et les autorités, pour construire une société fondée sur le respect d’autrui, des croyances et de la liberté ; cette précieuse liberté qui ne se fonde pas seulement sur le droit, pour être belle, mais prend ses racines dans la bienveillance et le tact, le souhait de ne pas blesser l’Autre.

En vous souhaitant d’avoir bien du plaisir en surfant sur le site de la Fondation, nous restons à votre disposition pour toute question ou éclaircissement.

 

Ahmed Beyari
Superviseur et Directeur Général